Le fantôme du Parador de Jaen

Pour compléter la petite mention que nous faisons aux hôtels et aux établissements d’hébergement enchantés ou à la présence de fantômes, nous trouvons probablement l’un des plus connus et des plus importants non seulement pour sa catégorie d’hôtel mais pour l’histoire contenue dans le bâtiment.

Nous parlons cette fois du Parador de Jaén, situé dans le château de Santa Catalina, sur une colline aux pieds de laquelle se trouve la ville de Jaén, et où l’ensemble du territoire de la vallée du Guadalquivir, la Sierra Magina et la Sierra de Cazorla sont contemplés. .

Le Parador de Jaén est un château construit sur les fondations arabes par le Saint Ferdinand III. Au XIIIe siècle, lors de la conquête de cette région par les troupes chrétiennes, et plus tard au XXe siècle, après une réforme, il devint l’un des Paradores qui parsèment la géographie espagnole.

On raconte à partir des années 60 environ qu’une série d’étranges phénomènes se produisent dans leurs installations. En particulier, souligne-t-il, le phénomène s’est produit dans la chambre numéro 22 de l’établissement.

Les invités disent que pendant la nuit, ils frappent à la porte, et quand ils ouvrent la porte, il n’y a personne. C’est dans cette même pièce que les objets bougent, sont projetés ou même une chute de température importante se produit même avec chauffage.

La phénoménologie ne s’arrête pas là, certains témoins, invités et employés, mentionnent la présence d’une jeune femme vêtue de vêtements arabes qui se promène constamment dans la pièce. Selon la direction de l’hôtel et les employés, personne qui y travaille n’utilise ces vêtements.

L’histoire mentionne l’existence d’une jeune musulmane nommée Jasmina, morte d’amour pour une déception face à sa bien-aimée. Une histoire très récurrente quand on parle de châteaux enchantés.

D’autres témoins mentionnent l’existence d’un autre esprit appelé le Terrible Lizard, qui se promène dans les locaux en se plaignant des circonstances qui ont conduit à sa mort et qui n’est autre que les ravages d’une longue captivité.

Phénomènes paranormaux ou tromperies inventés par des gens qui ne savent pas attirer l’attention, si on peut dire que le château a une grande histoire en raison des circonstances vécues depuis sa construction à ce jour.

Des guerres, des intrigues, des morts et d’autres événements se sont déroulés dans ses murs sans témoin ni record qui pourrait nous parvenir aujourd’hui comme le permet tout élément technologique quotidien. Seuls les témoins nous donnent des informations dont nous ne connaissons pas la fiabilité.

D’autres endroits en Andalousie ont probablement ce genre d’histoires qui font partie de leur propre folklore. Cependant, nous invitons tout le monde à vérifier si c’est vrai ou s’il s’agit d’un simple mythe raconté dans ces lignes et à découvrir un bâtiment chargé d’histoire, où il est même dit Président français Charles de Gaulle.