Le palais de Villarreal et Purullena


Si quelqu’un à Puerto de Santa María, mentionne des histoires de fantômes, le plus ancien des lieux mentionne probablement le palais de Villarreal et Purullena.

L’histoire nous apprend qu’au dix-huitième siècle, le marquis de Villarreal et Purullena est venu de Naples à El Puerto de Santa Maria, où son père est devenu vice-roi. Le marquis s’installa dans la ville et gagna la renommée de chargeur d’Indiens, un travail à la portée de très peu avec lequel il fit fortune, avec lequel il construisit le palais rococo que nous pouvons contempler.

Les marques étaient un amateur d’art, il a donc décoré ses salles avec des peintures et des sculptures du baroque, de la même manière qu’un comptoir de croix, car apparemment il était bon dans l’art tout en étant un mécène. Sa décoration et ses chambres étaient riches et décorées avec goût.

L’histoire nous dit que le marquis avait une fille qui a hérité de son titre et en est venue à prospérer autant que son père. Cependant, la légende nous apprend que la fille avait un amour illicite avec un esclave noir appartenant au père et qu’une fois découvert, il l’a enfermée à vie jusqu’à la mort dans une pièce et l’esclave a été exécuté sur ordre du marquis.

Des années plus tard, le palais fut abandonné et le titre fut perdu parmi les différents héritiers. Cependant, dans les années soixante, à cause de travaux de rénovation, ils trouvèrent dans une pièce les restes squelettiques de ce qui ressemblait à une femme.

Dès lors, la présence d’une étrange figure blanche qui marche et illumine la nuit est mentionnée. Il est également mentionné que ces nuits, même de la rue, vous pouvez entendre certains cris d’origine incertaine.

Que ce soit vrai ou non, on peut dire que le palais représente l’un des lieux les plus légendaires et folkloriques de la belle ville de Puerto de Santa María et qu’il ne s’agit pas des apparitions de fantômes.