El Ruedo

La zone archéologique d’El Ruedo est située près de la ville d’Almedinilla. une villa romaine est documentée, avec un espace résidentiel et autre production, habité depuis le premier siècle au septième et un enterrement nécropole avec des tombes individuelles et collectives habituellement recouvertes de dalles de pierre, qui faisaient partie de la phase finale du Culture hispano-romaine,
La nécropole, située au nord-ouest de la ville, est située sur le versant sud-est de la Sierra de los Judíos, à environ 700 mètres d’altitude. Ses restes ont tous été retrouvés sans boîtes funéraires et avec de simples trousseaux. Plusieurs types de tombes ont été découverts, quelques tombes ont été creusées sur le rocher, et dans les successifs ont été réutilisés certains secteurs avec l’ouverture de nouvelles tombes dans la terre qui couvrait déjà la plus ancienne,

Les tombes sont généralement de type rectangulaire, avec des angles arrondis et leurs ponts sont des dalles de calcaire carré ou sculpté, ou des dalles d’ardoise.

Contrairement à la nécropole, dont il n’y a aucun reste visible à l’heure actuelle, la partie excavée du village peut être visitée. La construction est hellénistique et ses “pars urbains” ont un bon état de conservation. Parmi les «pars rustica», certaines unités ont été fouillées, étant dans un état de conservation pire. Ses dates sont la première moitié du 1er siècle et V.
4 phases de construction ont été découvertes
La première phase, probablement de la première moitié de S. I, montre une structure de caractère agricole marqué. Un patio a été construit autour d’elle et les murs sont de mauvaise qualité, composés de pierres créées avec du mortier de boue.
La deuxième phase est au cours du deuxième siècle. De ce temps sont le péristyle, avec sa galerie soutenue sur des colonnes, grande partie des espaces délimités et les constructions de caractère industriel ou agricole situées à l’est.
Dans la troisième phase, à partir de fin troisième ou début du IVe siècle et peut-être retardé jusqu’à ce que la durée V siècle, elle montre une série de transformations de la plante au-dessus qui donnent à la ville le temps de pointe.

A cette période appartiennent la restructuration du péristyle et la construction de ninfeo et « stibadium » les modifications « hipocaustum « et des éventuels » Praefurnium » du réservoir et musivaria et la décoration picturale de toutes les chambres qui donnent sur la cour, dans les secteurs central et ouest de la ville.
Dans la quatrième phase, datant du milieu du V siècle, il est un groupe de bassins et tuyaux réalisés dans le secteur est de la ville, le four à pain, maison et four métallurgique posible.

La partie résidentielle de la villa est structurée autour d’un péristyle, autour duquel les différentes pièces sont réparties. Le péristyle forme une galerie, supportée dans une première phase sur huit colonnes de calcaire, dont les pavés sont en mosaïque. La fontaine centrale a été construite plus tard, fermant également le péristyle avec un mur bas qui a remplacé les colonnes et qui a créé un grand étang, ses murs couverts de “opus signinum” à l’extérieur et des peintures sur des stucs à l’intérieur.
Au nord du péristyle se distingue par ses dimensions et la décoration d’une pièce, qui a été accessible par une porte en trois parties. Ses murs étaient recouverts de dalles de marbre et son sol était en mosaïque polychrome, ce qui reste encore aujourd’hui.
Associée au nymphée, une structure en briques ultrasimétriques recouverte de «opus signinum» a été construite et décorée en imitant le marbre tacheté. C’est un “stibadium” transformé en fontaine, pour laquelle des tuyaux de plomb ont été placés reliant le nymphée et la source centrale du péristyle. Le sol de «opus signinum» a été recouvert à certains endroits et certaines zones des murs ont été décorées de peintures polychromes de schémas architecturaux sur stuc.
Les mosaïques sont de «opus tesellatum» décorent les trottoirs de huit chambres. Ils sont au total 17 mosaïques, en noir et blanc et avec des formes polychromes et géométriques
Les sculptures trouvées sont également trouvées: un groupe qui représente la légende de Persée et Andromède, entre la fin du 1er siècle ou le début du 2ème; une sculpture du mythe de Télefos, de la première moitié du deuxième siècle et une représentation en bronze d’Hypnos ou de Somnus, plus petite que la taille naturelle, probablement du deuxième quart du deuxième siècle.